Ou: histoire de quelques bras virils, et le secret derrière mon nom

« Tears of the Night »… J’aime beaucoup le nom de mon blog, reliquat du nom d’un des groupes que j’avais monté dans mes années musique, qui a peu duré, et j’ai toujours trouvé que c’était dommage de faire sombrer La suite >